Un environnement open-source
pour documenter, analyser les processus de création
et simplifier la reprise des œuvres.

Présentation

Rekall est un environnement open source pour documenter, analyser les processus de création et faciliter la reprise des œuvres. C’est un logiciel qui permet de documenter les spectacles et les installations plastiques, en prenant en compte le processus de création, la réception et les différentes formes d’une oeuvre.

Inspiré par l’approche des médias variables, Rekall a été conçu pour répondre aux difficultés rencontrées par les artistes lors de la reprise d’un spectacle dont les technologies sont devenues obsolètes et pour aider les équipes artistiques à retrouver les choix techniques et artistiques effectués d’une résidence à une autre. Un autre objectif était de répondre aux problématiques des chercheurs en arts de la scène confrontés à des problèmes de big data, c’est-à-dire à des ensembles de documents très nombreux nécessitant des outils de visualisation de données pour les analyser.

Rekall s’adresse à toute forme de spectacle, qu’il s’agisse de théâtre, de danse, de cirque, de marionnette, ainsi qu’aux installations interactives.

 

Documenter, conserver, adapter une œuvre

Rekall permet de :

  • documenter et conserver les œuvres à composante technologique
  • reprendre un spectacle dont les technologies sont obsolètes
  • retrouver les choix techniques et artistiques d’une résidence à une autre

 

Un logiciel conçu pour les artistes, les équipes techniques et les chercheurs

Rekall est conçu pour :

  • les régisseurs : prise de note rapide pendant les répétitions, mémorisation des différentes conduites techniques (son, lumière, vidéo, dispositifs technologiques), regroupement de tous les documents techniques
  • les artistes : regroupement et sauvegarde des différents éléments du spectacle (artistiques et technologiques) afin d’en assurer la reprise en prenant en compte l’obsolescence programmée des technologies et l’intentionnalité des concepteurs
  • les historiens : documentation des œuvres en prenant en compte le processus de création, les différentes variantes et la multiplicité des types de documents
  • les responsables pédagogiques et les éditeurs : création de documentaires enrichis

 

Des répétitions à l’archivage

Rekall documente un spectacle à plusieurs moments de sa vie :

  • pendant les répétitions : aide aux régisseurs et aux techniciens
  • au moment de la création et pendant l’exploitation : aide aux artistes pour la reprise du spectacle
  • après la création : aide aux historiens et aux éditeurs pour analyser une œuvre

 

Principes

Rekall s’ouvre dans votre navigateur (Chrome, Safari ou Firefox) mais ne nécessite pas de connexion internet. L’analyse des documents se fait directement sur le disque dur de votre ordinateur ou un disque externe. Le choix de développer Rekall comme une web app nous permettra de développer par la suite d’autres fonctionnalités.

Rekall permet d’agréger un nombre infini de documents de différentes natures ayant trait à une œuvre. Il permet également d’articuler plusieurs strates temporelles : celle du processus de création (éclairer par exemple les recherches menées pour tel aspect du spectacle), de la représentation elle-même (voire de ses différentes versions dans le cas d’un work in progress), et de sa réception (par exemple en ajoutant des commentaires audio de la compagnie sur son propre travail, ou bien de spectateurs, ou encore la revue de presse). Rekall offre une vision synthétique de la quantité, de la qualité et de l’organisation des documents entre eux, tout en étant au plus près de la démarche propre à chaque artiste, à chaque compagnie. Il permet de rendre compte des technologies utilisées dans le spectacle et d’en offrir une description pour éventuellement proposer une alternative avec d’autres composantes.

Rekall se base sur les métadonnées présentes dans chacun de ces documents pour en extraire des informations cruciales (auteur, date de création, lieu de création, mot-clé, etc.), qui sont ensuite utilisées par les outils d’analyse et de représentation de l’information, afin de révéler des comportements créatifs, des usages ou d’autres informations insoupçonnées. L’un des modes de visualisation permet de réunir les documents autour d’une captation vidéo du spectacle. Tel moment sera relié à une fiche technique précise, un autre à des vidéos de répétitions, un autre encore à des notes du metteur en scène.

Par ailleurs, il est possible d’ajouter ses propres commentaires, soit sous forme de textes, soit sous forme audio, la bande son pouvant se superposer comme une voix off à la captation vidéo. Plusieurs captations vidéo peuvent être ajoutées et visualisées simultanément, ce qui permet de comparer très facilement différentes versions d’un même spectacle.